Eclats de Rêves - Maïwenn Soler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Eclats de Rêves - Maïwenn Soler

Message  Myiuki le Lun 8 Oct - 8:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Résumé: Tout commence par une carte ne se référant à rien de connu, soulignée d’inscriptions incompréhensibles. Puis, ce sont ces quelques phrases, que Raïlyan de Preyloy, cartographe, découvre dans un ouvrage de la bibliothèque royale:
"Jadis, ils se dispersèrent aux quatre vents. Leur foyer était devenu trop petit, ou bien étaient-ce eux qui [étaient devenus trop] nombreux… Ils s’égaillèrent un peu partout, emportant avec eux une branche de leur arbre-maître."
Fasciné, il décide d’en apprendre plus et finit par découvrir de nombreux textes similaires. Tous mentionnent une mystérieuse civilisation, oubliée de tous.
C’est en allant à la recherche de ce peuple, les Abouteurs, qu’il aborde une île, un monde à part où le temps s’écoule de manière différente, un monde de sagesse, construit autour d’un arbre qui détient le savoir mais aussi la mémoire d’une civilisation disparue…

_________________
Myiuki - Modératrice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Myiuki
Carrie Bradshaw
Carrie Bradshaw

Gémeaux Messages : 1600
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 32
Localisation : Guingamp

http://coeurdelibraire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eclats de Rêves - Maïwenn Soler

Message  Myiuki le Mer 31 Oct - 15:19

Mon avis ... un roman à découvrir !

Voilà un roman qui serait sans doute passé hors de mes filets n'eut été l'Opération Coup de Cœur et je dois dire après lecture que j'en aurais été bien marri. En effet, j'ai découvert ici un livre qui a su me plonger dans son univers unique sans même que je m'en aperçoive, me happant grâce à son style remarquable et son récit original. Je ne saurais sans doute pas vous dire à quel point j'ai été fascinée ma lecture, mais je vais essayer ...

Tout d'abord, le concept m'a beaucoup plu en lui-même. Dès le premier chapitre, on est plongé dans un autre univers. On est dans un autre monde, une autre époque, d'autres mœurs, d'autres gens, une guerre est sur le point d'être déclenchée et pour y remédier, on envoie en mission un cartographe, Raïlyan, sur une île perdue et légendaire, dans l'espoir d'y trouver le savoir, la connaissance, du peuple des Abouteurs, susceptibles d'éviter le conflit. Ce qu'on suit dans le roman, c'est cette épopée, d'un homme seul, plongeant vers l'inconnu. Enfin, pas si inconnu que ça, puisque Raïlyan a consacré sa vie entière à cette île, il a décortiqué de nombreux vieux rouleaux de vélin afin d'en apprendre plus sur ce peuple dont le mythe à traverser les âges, il a consulté nombres de cartes pour connaître chaque recoin de cette île mystérieuse, c'est comme s'il avait grandi avec elle dans son esprit, dans son âme. On nous explique d'ailleurs au début du roman la genèse de son ascension jusqu'au départ vers l'île Antienne, puisque c'est son nom. J'ai apprécié le fait qu'on se rapproche d'abord de l'homme avant de se rapprocher de l'idée. Ça permet aussi de s'attacher à lui, à ses rêves, à ses doutes, et de plus facilement comprendre son mode de pensée. C'est un personnage passionné, sage, courageux aussi, que nous décrit l'auteur et, très vite, on sent que c'est un grand érudit, qui a passé sa vie à copier des rouleaux de textes anciens, à les trier, à les étudier, à parcourir le monde pour créer de nouvelles cartes, il a accumulé beaucoup de savoir et l'unique point de fantaisie qu'il s'autorise, enfin si je puis dire, c'est de croire à cette légende des Abouteurs. Son but étant de voir de ses propres yeux si elle n'est qu'une légende.

Tout en faisant la connaissance de Raïlyan, le Cartographe, on découvre un petit peu de son monde actuel, à la cour du roi. Bon, ces passages-là ne sont pas forcément mes favoris, j'ai trouvé ça un petit plus "lourd" que le reste, en même temps, c'est une mise en place nécessaire je pense pour bien comprendre ce qui suit. Mais, justement, j'ai trouvé que, bien que beaucoup d'informations nous soient données, l'essentiel n'a pas été dit. C'est peut-être un choix de l'auteur pour conserver le mystère jusqu'au bout, mais finalement, il m'a manqué quelques informations supplémentaires pour que cette présentation du monde de Raïlyan me paraisse tout à fait complète et cohérente. Je ne sais pas si tout ce qui nous est dit est réellement utile, ou s'il aurait fallu parler d'autre chose. Mais ce n'est qu'un détail, passons à la suite. Donc, dès les premières lignes nous nous retrouvons sur l'île Antienne à accompagner les pas de Raïlyan. Moi qui ne suis pas fan des descriptions, j'avoue que celles des paysages que traversent Raïlyan m'ont beaucoup plu. Et j'étais souvent à arrêter ma lecture quelques instants pour essayer de visualiser ce paysage désolé, autrefois si beau, si vivant, que traversait le narrateur. C'est un drôle de sentiment qui envahit alors le lecteur, tristesse, principalement, douleur aussi, devant la perte d'une telle civilisation. C'est ce qui m'a fait penser au rôle d'anthropologue et d'archéologue presque qu'avait revêtu Raïlyan. Au travers de son périple, de sa quête, c'est tout un peuple, décimé, qu'on apprend à redécouvrir, toute une culture, un mode de vie. Pour une passionnée d'histoire et de légendes comme moi, c'est tout bonnement fascinant !

J'ai adoré découvrir au fil des pages le peuple des Abouteurs, leur île, leurs sanctuaires. Ils ont quelque chose de mystique qui ajoute encore au côté original, unique, du roman. Peu à peu, on apprend à connaître un peuple qui érigeait sa culture comme seule défense. Un peuple qui avait décidé de vivre pratiquement retranché sur lui-même et sur son île, ne se préoccupant pas des considérations extérieures, jusqu'à ce que la barbarie des hommes les obligent à agir, causant leur perte. Mais ce qui les caractérisait et qui rend ce roman si intéressant, c'est leur mode de vie particulier ayant en son centre, l'Arbre de Vie. Alors là, j'avoue que j'ai été subjuguée par l'idée, j'ai trouvé ça très innovant. Imaginez un instant que vous soyez relié en permanence à un arbre vivant qui communique avec vous, qui se nourrit de vos souvenirs et qui, en même temps, vous procure de l'énergie, c'est un concept incroyable, et j'y ai tout de suite adhéré. De voir la force dégagée par cette Arbre, les scènes, les couleurs, qu'il a fait revivre sous les yeux de Raïlyan, j'étais impressionnée d'imaginer que tout cela aurait pu exister. C'est comme un charme, un enchantement, qui prend possession de vous et vous raconte une histoire, une belle et terrible histoire. L'Arbre est au coeur de la légende, il est la légende de tout un peuple et il raconte, tout, au Cartographe qui est venu à sa rencontre. Comment ? C'est simple, il partage ses souvenirs, ceux de tout un peuple, avec Raïlyan et ce dernier les vit comme s'il y était vraiment. Tout bonnement fascinant. Le lecteur de retrouve dans une spirale de souvenirs, une sorte de patchwork géant, fait des pensées des habitants de l'île Antienne, mais surtout des réfugiés qui s'y sont installés une fois la guerre parvenue dans leurs contrées. Ces flash-backs vont permettre à Raïlyan et au lecteur de comprendre ce qui s'est passé à l'époque, de découvrir pourquoi les Abouteurs ont disparu, eux qui formaient une civilisation étincelante.

Et c'est là qu'on en arrive à l'écriture. J'ai été totalement happée par le style de l'auteur, que j'ai trouvé extrêmement bon, fort, tout en émotions, en douceur. On sent le côté récit de voyage de l'ensemble, étude anthropologique, le côte "scientifique" aussi, pourtant, ce qui en ressort surtout, c'est comme une nostalgie latente, une sorte de langueur qui semble progresser dans le cœur de Raïlyan à mesure qu'on avance dans le texte. On pourrait croire qu'il ne se passe rien finalement, puisqu'on ne fait que revivre des évènements passés, pourtant, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde à la lecture. Une fois commencé ce roman, impossible de le lâcher, c'est prenant, il n'y a pas d'autres mots je pense pour le qualifier. On est comme envoûter, tout comme Raïlyan, pris au piège de l'Arbre, on a toujours envie d'en savoir plus, pour arriver à comprendre ce qui s'est passé, pour enfin avoir la clé de l'énigme. C'est un texte emplit d'une poésie rare que j'ai trouvé dans ce roman, chaque mot m'a emportée avec lui. Pourtant, c'est écrit simplement, sans fioritures, c'est direct, on va tout de suite à l'essentiel, au coeur même des émotions les plus fortes, des sentiments les plus sombres. Car c'est quand même un roman triste au final, obscur surtout, il ne faut pas s'attendre à rire, à éprouver de la joie, non, on sait d'avance que ce sera dur et dès les premières lignes, on est envahit d'une sorte de mélancolie qui ne nous lâchera pas jusqu'à la fin. Mais, contrairement à ce que j'aurais pu croire au début, à savoir que j'allais ressentir une sorte d'abattement tout au long du texte, il n'en fut rien. Je ne sais comment, l'auteur arrive à rendre son texte tellement intéressant, tellement beau, tellement intense, que le temps passe sans qu'on s'en rende compte.

Un autre chose que j'ai beaucoup apprécié en lisant ce récit, c'est sa présentation. En fait, on lit un journal de notes tenu par Raïlyan lors de son expédition. C'est lui, le je du narrateur, celui qui raconte. Une raison de plus pour se rapprocher de lui et partager plus facilement ses émotions. J'ai adoré l'idée de ce carnet de bord, ça rend le voyage encore plus intime, plus précieux aussi. D'autant qu'il est entrecoupé du récit des souvenirs qu'il perçoit quand l'Arbre prend possession de lui. Alors là, pour certains ça va peut-être être compliqué à suivre, tous ces souvenirs, partagés sous l'égide du "je", de différentes personnes, à différents moments, et qui s'entremêlent, et qui s'entrelacent, tout au long du roman, pas forcément évident pour tout suivre au début. Et pourtant, ça ne m'a pas paru difficile à la lecture alors que le côté complexe de cette organisation est flagrant. Finalement, on est tellement pris dans l'histoire que ça coule de source, et puis, dans l'ensemble, on suit une progression chronologique qui nous amène à l'extinction de la race des Abouteurs. De revivre tous ces morceaux de vie passées et détruites, ça a quelque chose de fort, ces témoignages sont poignants, ils ne vous laissent pas insensibles. Et tous, forment une toile qui raconte l'histoire de la fin des Abouteurs, c'est là aussi, que réside la force de ce texte. C'est un récit puissant car on sent, finalement, qu'il nous parle, que le parallèle avec notre monde actuel n'est pas si difficile que ça à faire. Ce roman c'est une leçon, pour nous, pour nos enfants, celle qu'il ne faut jamais oublier les erreurs commises par le passé pour ne pas les répéter, entre autres. On a en a vu, nous aussi, des civilisations disparaître à cause de la guerre, à cause, peut-être aussi, de leur arrogance. C'est un domaine de réflexion que nous offre ici l'auteur, sur le passé, sur le présent, sur l'avenir et sur la notion de temps en elle-même. Le temps qui passe, qui s'enfuit, qui nous échappe et celui qu'on rattrape dans les souvenirs.

Bien que j'aurais encore beaucoup de choses à dire sur ce magnifique roman, je vais m'arrêter là. Je garde un peu mystère pour le futur lecteur. Ce qu'il faut retenir de ce livre fantastique, c'est l'histoire qu'il nous raconte, magique, envoûtante, c'est son style incroyable, touchant, poignant, c'est ce voyage, solitaire et pourtant ... J'ai été ravie de pouvoir découvrir cet ouvrage aux multiples facettes qui m'a emportée dans un autre univers avec une facilité presque déconcertante, qui m'a donné envie de vivre autrement mais encore plus, de partager. Sans aucun doute, un livre qui vous mène aux frontières du rêve et de la réalité qu'il faut avoir lu !

_________________
Myiuki - Modératrice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Myiuki
Carrie Bradshaw
Carrie Bradshaw

Gémeaux Messages : 1600
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 32
Localisation : Guingamp

http://coeurdelibraire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum