Les Hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Les Hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë

Message  Invité le Mar 28 Aoû - 15:34


Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXe siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgueilleux qui l'a tuée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon avis

Message  Invité le Mar 28 Aoû - 15:54

J'ai eu du mal à rentrer dedans, pas tant à cause du style (rappelons qu'il s'agit d'un livre qui commence à dater, donc l'écriture va avec, mais ça j'ai aimé) que de l'histoire. Il ne se passait rien, le personnage s'écoutait parler, bref j'ai continué quand même. J'ai commencé à me mettre vraiment dedans quand la "gourvernante" commence à raconter l'histoire du lieu. A un moment j'étais carrément prise dedans ; mais j'ai à nouveau décroché vers les trois quarts du livre (quand Catherine se marie). En effet, l'héroïne nous fait des drames pas possible, s'inventant des maladies qui en finissent par devenir vraies (j'vous jure !), étant égoïste comme pas permis, etc, bref ça m'a saoulée... Ensuite, quand on passe à l'histoire de sa fille, ça redevient un temps intéressant, mais pareil j'ai à nouveau eu du mal vers la fin, où on recommence à avoir des discours à n'en plus finir... C'est un trait caractéristique de ce livre que je n'ai vraiment pas apprécié : il y a toujours des dicours interminables sur le sens de la vie, l'amour, etc...

En revanche, j'ai bien aimé la fin ! Mais je dirais que globalement c'est quand même un livre sympa, que j'ai bien aimé lire.[quote]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum