Harisugawa au pays des miroirs, tome 01 - Yasuhiro Kano (Shonen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

Harisugawa au pays des miroirs, tome 01 - Yasuhiro Kano (Shonen)

Message  Myiuki le Dim 13 Jan - 13:36


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Résumé : Lorsqu'ils étaient enfants, Harisugawa a sauvé la vie de Mao. Depuis, ils sont devenus les meilleurs amis du monde et vont dans le même lycée. Un jour, en passant devant la boutique d'un antiquaire, Mao achète un vieux miroir sans intérêt, mais lorsqu'elle sort du magasin, elle manque de se faire renverser et est sauvée in extremis par Harisugawa qui arrive au bon moment. Cependant, le jeune homme disparaît après son intervention. Alors que Mao le cherche partout, Harisugawa est en fait retenu prisonnier par le vieux miroir et s'il veut en sortir, quelqu'un devra prendre sa place...

_________________
Myiuki - Modératrice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Myiuki
Carrie Bradshaw
Carrie Bradshaw

Gémeaux Messages : 1600
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 33
Localisation : Guingamp

http://coeurdelibraire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harisugawa au pays des miroirs, tome 01 - Yasuhiro Kano (Shonen)

Message  Myiuki le Dim 20 Jan - 10:08

Mon avis ... original et prenant !

Ce manga, je l'ai pris un peu hasard sur les étagères de la libraire, sans même lire le résumé avant, une impulsion en somme ! Pour ce type de livres, j'y vais souvent au feeling et je dois dire que je n'ai pas été déçue par ma découverte qui m'a amenée sur des terrains inattendus pour le genre, de quoi me ravir ! Même si ce manga a quelques défauts ...

Tout d'abord, je me suis vite plongée dans l'ambiance "fantastique" du manga. Oh la, mais je vais trop vite. Ce manga c'est l'histoire d'un garçon, Harisugawa, connu pour être "celui qui a sauvé" Mao Satomi, une jeune fille de son école alors qu'elle allait se faire écraser. Ici, l'histoire se répète mais, au lieu de se retrouver à l'hôpital, Harisugawa va se retrouver prisonnier d'un miroir acheté précédemment par Satomi. Oh, et, j'ai oublié de mentionner que, bien évidemment, il est amoureux en secret de la jeune fille ... classique. Bref, donc, il se retrouve pris au piège de ce miroir, ce qui, paradoxalement, va l'amener à se rapprocher de Satomi car elle seule sera au courant de ce qui s'est passé. Ainsi, ils vont tenter tous deux de trouver comment libérer Harisugawa de sa prison de verre. Chose complexe et rendue encore plus ardue par de nombreuses règles qu'ils vont découvrir ensemble au fur et à mesure de la progression du texte. Cette histoire de miroir est intrigante et on a tout de suite envie d'en savoir plus. Quels sont ces pouvoirs ? Comment se fait-il qu'on puisse y être enfermé ? En plus, l'auteur a créé un monde qu'on pourrait qualifier de vide dans ce miroir, noir, solitaire, qui semble hors du temps et de toute chose, avec pour seul lien avec l'extérieur la petite fenêtre offerte par le miroir lui-même, c'est assez angoissant et en même temps, ça semble tellement logique qu'on adhère de suite au concept. On apprend en même temps que les personnages les capacités et les interdictions liées à l'utilisation du miroir. Je ne dirai pas lesquelles, je vous laisse les découvrir, mais c'est vrai qu'elles amènent dans certains cas à des situations plutôt comiques qui n'ont pas été sans me rappeler les déboires de Kentaro dans "Love Hina". Pervers & co. Bref, cet univers fantastique est très bien trouvé, en plus on y ajoute une légende et une malédiction (qui ne pouvait pas mieux tomber avouons-le) et ça pimente encore un peu plus l'ensemble. Je suis fan de l'idée, vraiment, c'est original, ça sort de l'ordinaire, ça attise la curiosité du lecteur et on a envie de savoir si Harisugawa arrivera à se libérer, un très bon point pour ce manga !

D'autant que toute cette "enquête paranormale" va amener nos deux amis à se rapprocher l'un de l'autre. Ils vont devoir partager ce secret ensemble et s'entraider. J'ai beaucoup aimé ces deux personnages, je m'y suis vite attachée. Harisugawa, le garçon protecteur qui empêche par sa simple présence les garçons du lycée de harceler Satomi et elle, la jeune fille timide qui n'arrive à parler qu'avec lui. Ils sont mignons comme tout ces deux-là, mais ils s'embarquent dans une aventure qui, même si elle les amène à se découvrir un peu plus l'un l'autre (c'est bien ça !) et à amorcer le sentiment amoureux entre eux (mais ne l'était-il pas déjà ?), les entraîne aussi sur les chemins tortueux du quiproquo. C'est un tome 1, forcément, il y a encore beaucoup de non-dits, il faut bien que l'intrigue se fasse, mais du coup on part sur des malentendus, sur des voies parallèles qui sèment le doute, en quelque sorte, parce que bon, il est évident que ces deux-là font finir par former un joli petit couple, c'est pas possible autrement. Bref, la romance, ou plutôt ses prémices, apporte un peu de croustillant au texte, par les répliques, par les actes des deux personnages principaux qui se protègent l'un l'autre, notamment quand l'un des deux devient vulnérable, ils puisent force et courage pour affronter la situation en l'autre. On ne peut que craquer pour eux deux. Pareil pour la meilleure amie de Satomi qui a une grande place dans le texte aussi, mais je n'en dis pas plus sinon je gâcherai le suspens. D'ailleurs, c'est intéressant de les voir interagir avec leurs amis même si c'est furtif, ça les rend plus drôles dans un certain sens. Ce qui m'a plu dans ce roman c'est que ça ne manque pas d'action, Harisugawa et Satomi vont de découvertes en rebondissements, on ne sait pas quand, comment ni si ils trouveront enfin une solution à leur problème de miroir et le courage de s'avouer leurs sentiments respectifs, ça reste mignonnet comme une base romantique de shôjo pourtant le côté fantastique y apporte un petit plus qui rend l'ensemble plus adulte, moins "guimauve". Il y a une réelle intrigue, qui tient la route, qui tient aussi le lecteur en haleine, c'est un plaisir de voir évoluer ces personnages, vraiment ! Et puis, on a envie d'en savoir plus, même si l'action reste restreinte au sens strict du terme, on ne s'ennuie pas à la lecture et on s'accroche rapidement à l'histoire attendrissante de ces deux ados.

J'ai aimé le style de l'auteur, c'est drôle, pétillant, une chose est sûre, rien n'est calme quand on est dans les parages de Satomi et Harisugawa, comme s'ils appelaient sans cesse les "ennuis", les tornades sur eux. Ils sont maladroits et ça ne les rend que plus attachants. L'auteur a bien réussi à nous les croquer, de fait, on a aucun problème à s'identifier à leurs émotions, à leurs hésitations, on partage beaucoup avec eux, j'ai aimé ce côté "expressif" du texte qui le rend tout sauf froid et distant. D'ailleurs, même si on rit beaucoup en lisant les dialogues ou en regardant les "expressions" des personnages au travers du dessin, ce manga ne manque pas de profondeur, un autre bon point ! Rien de superficiel ici qui ne soit pas clairement voulu pour alléger le texte, tout est dosé pour que le lecteur se retrouve en permanence à osciller entre la "peur" dû à l'affaire du miroir et l'euphorie liée au côté romantique du texte, c'est bien vu et ici, l'harmonie fonctionne. Que demander de plus ? Ah oui, je sais ... Bon alors, comment dire ? J'ai adoré les dessins "normaux" que j'ai trouvé d'une très bonne qualité, par contre, j'abhorre le style de traits choisit pour représenter les scènes "d'exagération", d'humour, ça part en vrille et c'est ... vraiment pas beau. J'ai eu beaucoup de mal avec ces bulles dans le récit, elles m'ont gâché un peu ma lecture. C'est dommage parce que le reste du temps le dessin est bon alors pourquoi aller le ruiner comme ça ? Après, chacun ses goûts, ça peut plaire à d'autres plus qu'à moi, je ne dis pas le contraire mais je trouve que ça fait descendre le niveau qualitatif de l'ensemble et c'est dommage. Maintenant, je trouve tout de même que les dessins mettent beaucoup de vie dans le récit, c'est un vrai régal de voir Harisugawa mal à l'aise par exemple, ah qu'on aime rire aux dépends des autres ! Sérieusement, malgré ces quelques petits défauts, ce manga vaut le détour, parce qu'il est frais, innovant (même s'il use lui aussi de ficelles connues) et qu'on a qu'une envie après l'avoir fini : connaître la suite !!! Révélations, déclarations, libérations, je pense que le prochain tome nous réserve pas mal de surprises et j'ai hâte d'y être ! Parce que Harisugawa et Satomi m'ont emporté avec eux dans leurs aventures - loufoques ? -, qu'ils m'ont donné envie de suivre leurs pérégrinations le sourire aux lèvres et le baume au cœur, oui, j'ai adoré ma lecture, c'est certain.

Au final, je dirai que j'ai lu là un manga sympathique et attractif par son côté fantastique, ça me change de l'ordinaire et j'aime ça ! Avec des personnages attachants, une histoire prenante et un mystère à élucider, vous êtes parés pour passer un très bon moment de lecture en compagnie de Harisuwaga ... au pays des miroirs, alors, laissez-vous tenter !

_________________
Myiuki - Modératrice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Myiuki
Carrie Bradshaw
Carrie Bradshaw

Gémeaux Messages : 1600
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 33
Localisation : Guingamp

http://coeurdelibraire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum