40 jours de nuit - Michelle PAVER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

40 jours de nuit - Michelle PAVER

Message  nataly le Lun 19 Nov - 8:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hiver 1937. Jack part pour une expédition scientifique en Arctique, une échappatoire à son mal-être londonien. Du moins c’est ce qu’il espère. Mais très vite, ce voyage au pays des nuits interminables se transforme en cauchemar. Des cinq hommes engagés dans la mission, seulement trois prennent le départ : Jack, opérateur radio, Algie, chasseur et maître-chien de traîneau, et Gus, biologiste. Ils établissent leur campement sur la baie (de) Gruhuken où le capitaine du bateau refusait de les débarquer, visiblement effrayé. En peu de temps, Gus tombe malade, Algie l’accompagne, Jack reste seul. Dans leur cabane de trappiste, il se met alors à entendre des voix, à apercevoir des ombres... Est-ce vraiment son imagination qui l’engloutit jour après jour dans cette matière noire ?
avatar
nataly
Miranda Sweet
Miranda Sweet

Messages : 150
Date d'inscription : 09/10/2012

http://natalyetseslivres.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 40 jours de nuit - Michelle PAVER

Message  nataly le Lun 19 Nov - 8:08

Je tiens à remercier Livraddict ainsi que les éditions Blackmoon, pour m’avoir sélectionné et offert ce partenariat.
Jack est un homme solitaire, non par choix, mais parce qu’il n’a plus de famille. Il se réfugie alors dans son métier de chercheur pour combler sa position de pauvreté, et s’en sortir. Il profite un jour d’une occasion unique qui lui semble la meilleure pour faire ses preuves : une expédition à destination du pôle Nord. Il espère ainsi démontrer son talent, profiter de se retrouver lui-même dans ce monde de solitude. Il prévoit son départ avec quatre hommes : Algie qui est géologue, Teddy médecin, Gus le biologiste et Hugo qui connait la calotte glaciaire. Ils seront accompagnés au grand désarroi de Jack de huit huskies (jack déteste les chiens !). Le rôle de Jack durant l’expédition sera de s’occuper d’envoyer les données recueillies par télétransmission. Ils prennent le départ en bateau, et dès lors la suspicion règne suite à des paroles du capitaine quant à leur destination : Gruhuken. Et à leur arrivée rien ne se passe comme prévu, et jack se retrouve très vite seul dans ce monde arctique. Mais est-il vraiment seul ????
Je ne connaissais pas du tout l’auteur Michelle PAVER. Ce premier roman m’a donc permis de la découvrir avec beaucoup de plaisir. L’idée de présenter ce roman sous forme de journal secret tenu par Jack nous permet de faire partie intégrante de l’histoire qu’il narre. Cela donne vraiment l’impression de vivre l’histoire avec lui au jour le jour. J’ai beaucoup aimé son style d’écriture. De plus elle pose cette histoire dans le moment de l’entre deux guerres, ce qui donne un large éventail de données quant au récit de Jack : ses motivations, ses envies, ses doutes….. D’ailleurs elle semble prendre comme modèle « les voyages de Jack London » qu’elle site quelques fois dans ce roman.
Le grand thème abordé pour moi ici est la solitude dans laquelle le héros se retrouve. Car bien qu’il l’ait souhaité pour maintes raison, au final, il va le regretter assez vite. Il se retrouve seul à devoir sauver cette expédition : tenir les données, nourrir les chiens, faire ses transmissions… la solitude est présenté à travers le décor arctique parfaitement décrit, j’ai vraiment eu l’impression d’y être. Jack évolue vraiment face à ce froid, ce silence, ces bruits étranges de la glace, et du coup on ne va pas le voir prendre d’initiatives particulières, mais plutôt rentrer dans des habitudes, des automatismes auquel il ne peut échapper lorsque chaque jour est le même : froid, court ; et la nuit : longue et silencieuse. De fait il va contre toute attente se lier d’amitié avec un Isaak l’un des chiens. D’ailleurs c’est peut être cette amitié qui le sauvera du « rar » cette maladie que l’on peut ressentir dans un tel milieu.
Le second thème est bien sur l’angoisse et la peur que Michelle Paver veut instiller quant au mystère qui entoure Gruhuken. Un esprit semble hanter les lieux et chacun des personnages semble s’en rendre compte, mais s’en vouloir en parler avec les autres. Il n’y a pas d’action, de rebondissement au sens propre du terme. Et c’est probablement le seul point négatif pour moi. Je n’ai en effet pas eu de frayeur particulière et même si j’ai voulu vraiment connaitre le dénouement du roman, je n’ai pas trouvé l’ambiance effrayante à laquelle je m’attendais et qui aurait pu donner encore plus de mouvement au roman.
En conclusion, je dirais que 40 jours de nuit est un roman qui traite vraiment bien de la psychologie humaine face à un monde hostile, on suit Jack dans cette période de sa vie avec beaucoup d’intérêt. Et je vous conseille vivement de le lire
avatar
nataly
Miranda Sweet
Miranda Sweet

Messages : 150
Date d'inscription : 09/10/2012

http://natalyetseslivres.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum