Mercy Thompson : les liens du sang (T2) - Patricia Briggs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Mercy Thompson : les liens du sang (T2) - Patricia Briggs

Message  Myiuki le Sam 17 Nov - 15:49


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Résumé : "Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé. En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n'a pas à s'inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l'un de ces citoyens modèles..."
La mécanicienne auto Mercedes Thompson a des amis un peu partout... y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l'un d'entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant. Mais ce vampire inconnu est loin d'être ordinaire... tout comme le démon qui le possède.

_________________
Myiuki - Modératrice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Myiuki
Carrie Bradshaw
Carrie Bradshaw

Gémeaux Messages : 1600
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 33
Localisation : Guingamp

http://coeurdelibraire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercy Thompson : les liens du sang (T2) - Patricia Briggs

Message  Myiuki le Sam 24 Nov - 14:52

Mon avis ... je reste encore sur ma faim !!! Il m'en faut plus !!!

Bon, j'étais restée sur ma faim avec le premier tome de "Mercy", je me suis dit cependant qu'il était temps de lire la suite, ne serait-ce que parce que j'avais envie de retrouver Adam ♥ Mais, je trouve qu'il faut arrêter l'insubordination de lecteurs, oui, oui, oui, cette série elle est très bien, oui, oui, oui, m'enfin, reconnaissez quand même qu'elle a des défauts. Non ? La preuve par la critique !

Alors, par où commencer ? Un des côtés positifs de ce roman, c'est qu'il est extrêmement sombre. On plonge du côté obscur de la force dès les premières pages et on y reste jusqu'au bout ! J'ai trouvé que l'idée d'amener un démon vampire dans la partie était un concept très intéressant, d'autant que celui-ci n'est pas du genre de ceux qu'on aimerait croiser la nuit ... ou même en plein jour ! C'est totalement flippant, ça vous fait froid dans le dos rien que de l'imaginer et la description des scènes où il apparaît (mais d'autres encore !) sont à frémir ! Bref, on se prend au jeu dès le départ et ça permet aussi au lecteur une incursion un peu plus prolongée dans les monde des vampires que côtoie Mercy par le biais de Stefan et de son incomparable van Scoubidou. Là, on explore une monde de ténèbres, de tueries, de luttes de pouvoir, où les humains ne sont que des pantins, des victimes désignées, c'est assez suffocant je dois dire comme ambiance, l'auteur a choisit de nous emmener dans un territoire sombre, sans limite connu au mal, et même quand elle revient dans la "normalité" c'est angoissant. On sent en permanence le danger qui plane au-dessus de nos têtes, c'est lourd, pesant, pourtant, j'ai trouvé quelque part que ça ne l'était pas assez. Oui, toute ces horreurs sont choquantes, terribles et ajoutent une touche de profondeur au texte en l'amenant sur des terrains nouveaux, les vampires, les démons, la magie, nous permettant au passage de mieux comprendre le fonctionnement des différentes ethnies surnaturelles habitant les Tri-Cities, mais au niveau de la "morbitude", on aurait pu encore accentuer le trait. Ça reste une menace planante, tangible mais pas vraiment constante, dans le sens où, on sait qu'elle est là, c'est indéniable, mais elle ne se manifeste au final que par petites touches. Bon, il est clair que ces petites touches sont tout aussi terrifiantes les unes que les autres et qu'il ne faut pas trop en abuser, mais c'est comme si l'ambiance montait d'un coup avec elle pour retomber ensuite dans une latence indolente maladive. Ça devient de fait inégal au niveau du rythme, alors que le concept est on ne peut plus porteur. Bref, tout ça pour dire qu'il est malgré tout appréciable de plonger dans cette nouvelle "enquête" avec Mercy car elle nous permet de nouvelles découvertes, rencontres et révélations, qu'elle permet d'avoir une vision plus objective des surnaturels qui peuplent cette saga et de dévoiler de nouvelles implications non encore évoquées. Le côté noir du texte révèle ce qu'il y a de pire dans "l'homme" comme dans le "démon" mais aussi ce qu'il a de meilleur ! Ce côté dichotomique du récit, ou lumière et ombre s'oppose en permanence est encore une fois assez prégnant dans le texte mais j'ai remarqué pas mal de zones grises qui, pour le coup, m'intrigue beaucoup pour la suite des évènements.

Cela est notamment du à l'évolution des personnages ! Et là, quand l'action fait cruellement défaut, les personnages prennent le relais pour des révélations très intéressantes ! Déjà, j'ai adoré une fois encore le couple Warren/Kyle, ah la la, ils me font rêver ! Du romantisme à l'état pur ! J'ai souffert avec eux dans ce deuxième tome mais quel plaisir de les retrouver ici. Ensuite, il y a Ben. Que dire de Ben ? Apparu furtivement dans le premier tome, je me disais bien qu'on allait de nouveau voir pointer le bout de son museau par la suite et ça n'a pas loupé. J'aime son côté cynique, son humour de "cannibale", le fait qu'il reste un mystère à part entière et qu'il semble être beaucoup, mais alors beaucoup, plus que ce qu'il prétend. Allez savoir pourquoi, il me fait rire, il m'émotionne, je l'aime bien ce personnage, parce qu'il est atypique parmi les autres, parce que finalement, on sent que Mercy a le potentiel pour le faire parler un peu histoire qu'on en sache plus sur lui. D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé leurs échanges à tous les deux, qu'ils soient comiques ou pathétiques, ils ont su me plaire ! Ça dit tout le potentiel de ce personnage qui j'espère sera encore plus exploité à l'avenir. Ensuite, il y a Honey. Alors là, j'avoue, au début, j'étais juste morte de rire rien qu'avec les descriptions que faisait Mercy de cette louve dans son garage, plus superficielle tu meurs ! Mais, comme toujours, elle cache elle aussi beaucoup plus que ce qu'elle offre à voir et j'ai adoré la découvrir sous un nouveau jour. Au final, on sent qu'elle et Mercy pourraient devenir quelque chose comme des "BFF" (meilleures amies pour la vie) car elles sont vraiment drôles ensemble mais en même temps, il y a une sorte de compréhension, plus grave, plus solide, qui se noue entre elles par la suite, et ça, c'est ce qui m'amène à penser que ce personnage devra être un peu plus développé également par la suite. Et pour finir d'étudier cette galerie de portraits (même si je voudrais vous parler d'autres personnages encore), j'aborderai le cas de Stefan, le vampire. Alors là, pas réellement de surprise sur sa relation avec Mercy, c'était on ne peut plus attendu, cependant, j'ai apprécié d'en savoir un peu plus sur ce mystérieux vampire, ses pouvoirs, son âge, sa façon de vivre. La collision entre son monde et celui de Mercy réserve pas mal de surprises à cette dernière ainsi qu'au lecteur d'ailleurs. On en apprend beaucoup à la fois sur lui et sur les vampires en général, ce qui est ma foi assez intéressant. J'aime bien aussi les perspectives que l'évolution de ce personnage offre pour la suite. Vous l'aurez compris, tous prennent de l'ampleur, ce qui ne peut qu'augurer de bonnes choses pour les prochains tomes !

Passons maintenant au gros point noir du roman : la romance ! Comment dire ? Quel ennui !!! Oui, oui, je me suis ennuyée avec ce livre, encore ! Bon, pas qu'à cause de la romance, je reconnais, m'enfin, elle y joue une grande part j'admets. Faut dire que déjà qu'il avait fallu attendre tout le tome 1 pour un malheureux "bisou" et que voilà que dans ce tome 2 on a - quoi ? - trente secondes de "massage" dans une salle de sport ! Il est temps que ça bouge entre Mercy et Adam ! J'ai besoin de cette relation de couple, de ce qu'elle apporte de réparties drolatiques dans les dialogues, de légèreté comme de profondeur, dans les romans classiques de la bit-lit. C'est plat sans tout ça ... D'autant qu'on nous met en place un triangle amoureux fictif alors qu'il est évident depuis le début que le pauvre Samuel n'a pas sa chance ... Je ne sais pas, ça ne me paraît pas crédible tout ça, ça m'énerve parce qu'on fait du surplace, ça stagne, c'est faire un pas en avant pour deux en arrière ... En général, ce côté romance met un peu de peps dans l'ensemble, ici, non. C'est tergiversations sur tergiversations, et puis le comportement de Mercy m'exaspère. J'avoue que, pourtant, l'évolution de son personnage, de manière générale, m'a convaincue. On en apprend plus sur ses origines, ses pouvoirs, sur son caractère aussi puisqu'on la voit agir pour le bien de ceux qu'elle aime au péril de sa propre vie. On sent tout son courage, sa détermination, sa rage, c'est très bien tout ça, parce que ça permet d'apporter une touche supplémentaire de réalisme au texte. Oui, on ressent beaucoup d'émotions avec Mercy, néanmoins, par moments, j'ai l'impression d'être face à une statue de sel, étrange, hein ? Comme si elle ne réveillait aucun écho en moi. Je cherche encore à comprendre ce qui me provoque cette sensation bizarre. Bref, il manque encore la petite dose de piment qui va faire monter la sauce de ce roman à mon avis. Un peu plus d'Adam, un peu moins de testostérone parasitaire et je pense qu'on tient quelque chose de nettement meilleur et de beaucoup moins barbant que ça a quoi on a droit jusqu'à présent ! Il faut que Mercy arrête de jouer à la fausse indécise et qu'elle se débrouille pour qu'on ait pas à attendre encore trop longtemps parce que, là, vraiment, c'est longuet. D'autant qu'on voit bien quelle relation l'unit à Adam, c'est plus qu'évident quand ils se retrouvent tous les deux, qu'ils échangent leurs "secrets", alors, mais qu'est-ce qu'elle attend ??? Ah, il faut booster tout ça car ça me donne la fausse impression d'avoir à faire à des personnages ternes, sans texture, cantonner à des rôles unidimensionnels alors que je sais pertinemment que c'est loin d'être le cas. Voyez, trop de calme m'embrouille alors, de l'action que diable !

Quant au style de l'auteur ... je suis toujours perplexe. Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ma lecture mais en même temps, je ne suis pas exaltée par ces pages. Patricia Briggs me laisse dans un entre-deux qui m'agace parce qu'il me donne le sentiment de ne pas savoir ce que vaut réellement son ouvrage. Alors oui, j'aime le concept, les personnages, la trame générale, mais il manque pas mal d'éléments qui m'enivreraient jusqu'à plus soif. Je ne sais pas comment l'expliquer ... c'est sympa mais sans plus quoi. Alors que j'ai adoré le début de son autre saga "Alpha & Oméga" ! Allez comprendre ! Non, ce qui me dérange dans son livre, c'est que j'ai l'impression de m'ennuyer, même quand il se passe quelque chose et il s'en passe dans ce tome, je vous le garantis. C'est comme si tout se déroulait au ralenti et qu'on devait lire des sous-titres à rallonge. Une sorte de langueur m'envahit dès les premières lignes et ne me laisse en paix qu'à de trop rares instants qui correspondent pour la plupart à des tentatives d'humour (plutôt réussies alors pourquoi se contenter de si peu ?), des scènes d'horreur absolues (j'en ai fait des cauchemars) ou de promesses non tenues (plus de scènes entre Adam et Mercy !). Disons que l'ensemble me laisse sur ma faim. C'est bien écrit, c'est simple mais efficace et en même temps, je cherche la patte, ou du moins son peps. Il me manque le petit truc en plus, celui qui fait qu'on ne décroche pas d'un livre avant de l'avoir fini. Les bases sont là, le casting est bien et permet la multiplication des schémas, mais, la mise en forme pêche. Je ne comprends qu'avec autant de bons éléments, l'auteur n'ait pas réussi à me convaincre entièrement. J'ai eu du mal aussi, à certains moments, qu'on était comme mis à distance de la force, de la violence, de certaines émotions décrites par l'auteur, ce que j'ai trouvé dommageable, car elles ajoutent à la puissance du récit. C'est comme si entre les mots de ce livre et moi il y avait une barrière invisible, infranchissable, mais qui rend la plupart de la narration sans saveur. Il y a de ci de là quelques fulgurances, d'un coup, on est pris dans le récit et on en décolle pas et puis, la page d'après, tout retombe comme un soufflé, et là, bonjour les dégâts. Pourtant, j'ai envie de connaître la suite, parce que, malgré tout, je m'y suis attachée à ces personnages et que j'ai hâte de savoir ce qu'il va se passer pour Mercy et Adam. Le suspens perdure, les possibilités sont nombreuses et l'auteur nous laisse entre interrogations et suspicions. Un bon point pour une raison de lire la suite !

Pour conclure, ce tome est-il meilleur que le premier ? Je l'ignore ... Tout ce que je sais c'est qu'une fois encore, je reste sur ma faim ! Il y a de bons éléments dans ce tome 2, c'est incontestable, mais il n'a pas non plus réussit à m'enchaîner à lui ... La magie n'a pas totalement opérée sur moi mais peut-être que ce sera le cas pour vous !

_________________
Myiuki - Modératrice
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Myiuki
Carrie Bradshaw
Carrie Bradshaw

Gémeaux Messages : 1600
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 33
Localisation : Guingamp

http://coeurdelibraire.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercy Thompson : les liens du sang (T2) - Patricia Briggs

Message  nataly le Mer 28 Nov - 20:47

Quel plaisir de retrouver une héroïne telle que Mercy Thompson. Décidemment, je suis fan. Patricia Briggs sait vraiment nous mettre à l’aise dans son histoire à travers ces phrases fluides et si simples, tout en sachant instiller de l’action, du mystère, de la romance tout au long des chapitres.
Comme le résumé le dit si bien, nous voilà replongés dans une aventure dans le monde de Mercy, mais cette fois ce sont les vampires qui sont mis en avant, contrairement au premier opus ou les loups-garous étaient à l’honneur. On apprend donc davantage d’éléments sur ces êtres de la nuit : leur manière de « vivre », leur façon de penser, le style de communauté qu’ils sont et leur organisation dans leur essaim avec ce qui en découle….
Les personnages sont tous très intéressants à leur manière. Mercy, bien qu’elle soit l’héroïne ne parait pas comme surhumaine, mais au contraire comme une jeune femme attachante, prête à aider les personnes qui l’entourent, travailleuse comme quiconque (elle possède son garage de mécanique), d’une amitié sincère, et cherche sans le savoir le grand amour. Adam, chef de la meute des loups lui démontre enfin ses sentiments amoureux, et se dévoile comme un être compréhensif et patient bien que son coté chef des loups garous soit toujours présent. Stephen, vampire et ami de Mercy, quand à lui, reste un personnage troublant et entouré d’une part de mystère, même si dans ce roman le sujet tourne autour de lui.
L’auteur nous dévoile aussi plus de détails sur les Faes. Car on ne savait rien de Zee, et ici il a une place plus présente même si comme Stephen le mystère plane toujours autour de lui.
On retrouve tout de même l’élément essentiel des loups garous dans le roman. En effet, leur manière, leurs coutumes, leur style de vie est toujours très bien relaté ici, à travers l’explication donnée à un homme dont sa fille adolescente subit une transformation après avoir été agressée.
Ici on voit aussi vraiment la mise en place d’un chassé-croisé amoureux entre Mercy, Adam et Samuel. Cela promet probablement une histoire explosive à venir.
Je ne saurais que vous conseiller de vous jeter dans cette saga.
avatar
nataly
Miranda Sweet
Miranda Sweet

Messages : 150
Date d'inscription : 09/10/2012

http://natalyetseslivres.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mercy Thompson : les liens du sang (T2) - Patricia Briggs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum